Demandez le programme…

Les réflexions continuent avec les habitants, services de la commune et collègues bénévoles et salariés de la bibliothèque. A ce stade, nous nous approchons de plus en plus du recrutement des architectes qui dessineront la nouvelle bibliothèque !

Aussi en mars ont eu lieu plusieurs temps de concertation de diverses natures. D’abord, une visite de la médiathèque Floresca Guépin à Nantes a été organisée le 6 février dernier. Cette médiathèque de quartier a la particularité d’avoir beaucoup investi les questions d’accessibilité. Fonds spécifiques dédiés au handicap, contes en langue des signes, animations pensées pour accueillir tous les publics quelles que soient les difficultés d’autonomie, fonds facile à lire (plus d’info sur ces fonds ici), mais également aménagements des espaces, cabines de lecture spécialisées à destination des personnes en situation de handicap visuel ou auditif… De nombreux dispositifs ont été imaginés pour favoriser la fréquentation des lieux et des services par tous. Cela va même jusqu’à la communication, premier vecteur de rencontre avec les usagers avant même leur passage à la bibliothèque. Accueillis par Muriel Desvois, responsable du secteur Est du réseau de lecture, nous avons donc pu prendre note de nombreux éléments à prendre en compte dans la conception de l’équipement.

Le lundi 25 février, retour aux Sorinières pour débriefer sur tous ces aspects et se poser les questions de l’accessibilité autour de 4 grandes thématiques :

  • l’accès au lieu
  • les espaces intérieurs et les circulations
  • les services et les animations
  • les collections et l’offre documentaire

Autant de réflexions et points de vigilance que l’on retrouvera ensuite dans le programme de la médiathèque.

SCHEMA FONC

Suite des concertations les 6 et 7 mars derniers avec 3 rendez-vous importants pour commencer à travailler concrètement les espaces de la future bibliothèque. A partir d’un schéma fonctionnel global figurant l’ensemble des fonctions de la médiathèque, des ateliers ont été proposés. Pour chacun des espaces imaginés, habitants, collègues de la mairie et membres de l’équipe de la bibliothèque ont pu échanger sur la nature des équipements proposés. Ces ateliers avaient pour but d’améliorer le travail de fourmi engagé avec l’équipe du cabinet Emergences Sud, qui accompagne la commune dans la conception de l’équipement. Toutes les questions sont alors bonnes à poser. Les sanitaires sont-ils assez grands ? La place donnée au jeu est-elle suffisante? Comment l’aménagement peut-il permettre effectivement de faire cohabiter des usages bruyants avec un besoin de calme pour certains usagers? A-t-on suffisamment pensé à l’accueil des familles ?… Au total, c’est une trentaine de personnes d’horizons différents qui ont contribué à « relire » les propositions imaginées par le cabinet et la ville.

Désormais, un travail de synthèse s’annonce pour proposer un document le plus abouti possible à la lecture des architectes qui postuleront pour réaliser le bâtiment. L’enjeu est grand d’identifier les besoins le plus précisément possible afin que l’outil corresponde vraiment aux demandes de la commune et de ses habitants…

Publicités

Une chouette nuit de la lecture

Vous avez été entre 150 et 180 à avoir passé la porte de la bibliothèque ce samedi 19 janvier pour la première nuit de la lecture organisée aux Sorinières, dans les espaces renouvelés de notre « minithèque ». Une très chouette première édition où, ensemble, nous avons rêvé, dessiné, chanté, écouté des histoires, joué… C’était vivant, c’était convivial et très enthousiasmant !

On se revoit très vite ?

En attendant, petit retour rapide en images :

Show must go on !

Cette semaine, c’est la réouverture de la bibliothèque. Après 3 semaines de mouvements en interne : déménagement, inventaire, traitement des collections, formation, on se dit qu’on va reprendre le rythme des accueils bien armés ! Depuis lundi, le public est plus qu’au rendez-vous, et ça fait plaisir. On inscrit, on explique, on prêt, on règle au mieux les petits problèmes, les quelques bugs informatiques ou combines que l’on n’a pas envisagé… Bref on s’adapte au nouvel outil et au nouveau fonctionnement. Avec la volonté et la motivation de l’ensemble de l’équipe, on essaie de rendre le meilleur service, et au bout de 3 jours d’ouverture, on se rend compte un peu essouflés qu’on a accueilli autant de monde en ce début de semaine que sur une semaine traditionnelle de grosse fréquentation. Alors forcément, ça court un peu !

Avec cette réouverture et l’arrivée samedi 19 janvier de la Nuit de la lecture, à laquelle la commune participe pour la première fois, nous faisons un pas important dans le projet de médiathèque qui verra le jour à l’automne 2022, à proximité d’ici. En effet, à petite échelle, on essaie de proposer les services d’une bibliothèque d’aujourd’hui, tant sur le plan de l’accueil et de l’aménagement, que des outils numériques par exemple. Les usagers bénéficient désormais de places assises de toutes sortes, d’espaces plus clairs. C’est à la fois un endroit où trouver des ressources et un endroit où se ressourcer un moment, c’est déjà notre petit troisième lieu à nous… Cette médiathèque petit format met l’accès et la proximité au centre de son projet. Ces valeurs sont celles qui vont accompagner la naissance de la médiathèque dans les prochains mois et dès maintenant avec ce réaménagement. C’est aussi pourquoi les horaires ont été élargis dès le mois de septembre, les quotas de prêt et les formalités d’inscriptions simplifiés, et la gratuité votée en septembre dernier.

Toute cette énergie est le fruit d’une équipe de salariés et de bénévoles hyper impliqués et moteurs, et d’ailleurs de plus en plus nombreux. Sans cette collaboration, le réaménagement n’aurait pas été possible et le service ne vivrait pas de la même manière. Que tous en soient ici remerciés et assurés de l’importance de leur participation à l’évolution, aux côtés de l’équipe, d’un projet, que l’on espère compter pour les habitants de la commune.

RDV Samedi 19 janvier à partir de 18h donc pour fêter tout ça !

C’est le chantier…

…Enfin pas encore le chantier de la médiathèque, non on n’en est pas encore là quand même ! Mais au sens figuré [quoique…] c’est le chantier à la bibliothèque. Le réaménagement, en effet, bat son plein. Pas de murs abattus ou de coup de peinture sur les murs mais le renouvellement d’une grande partie du mobilier de séjour : fauteuils, assises, tapis… la revue de l’espace d’accueil et le remplacement de l’ensemble des bacs à albums pour les petits. Ajouté à ce petit bazar, l’inventaire complet des collections, et on est bon pour trois semaines de fermeture, le temps de préparer ça proprement.

Alors pour l’instant c’est montage de meuble, mise à jour du réseau internet et passage à la benne de vieilleries accumulées pendant plusieurs années. Bref on essaie d’y voir plus clair. Début janvier, toute l’équipe bénévole et salariée sera rassemblée pour faire l’inventaire des quelques 8000 volumes qui occupent nos étagères. Ensuite, il faudra se former au nouveau site internet de la bibliothèque, qui verra le jour en même temps que le nouvel aménagement le 14 janvier prochain.

Car bien entendu, tout ce raffut s’accompagne de nouveaux services, c’est un peu le but de la manœuvre. Les nouveaux espaces doivent favoriser le séjour des usagers. L’idée c’est qu’on se sente bien chez nous et que l’on est du plaisir à y rester. On doit donc pouvoir s’y installer confortablement, y prendre un petit café, s’asseoir un moment pour jouer ou lire un magazine et laisser cinq minutes ses enfants s’occuper par eux-mêmes.

Quel rapport avec la médiathèque elle-même, me direz-vous ? Eh bien justement, ces quelques années qui nous séparent de l’ouverture sont l’occasion d’essayer des services, de se familiariser avec des pratiques que nous pourrons proposer ensuite dans un bâtiment adapté et créé pour cela. L’expertise d’usage en somme. Ce réaménagement est une des étapes de la construction du projet, il nous met dans la dynamique du service à l’usager, nous permet de faire évoluer doucement le rôle de la bibliothèque… et de susciter (on l’espère) l’envie !

Allez, on y retourne et bientôt des images des locaux tout remis à neuf…

Et meilleurs voeux à tous !

Maintenant, il faut en causer !

Après le vote au Conseil municipal du 27 septembre dernier, place aux rdv avec les habitants, les collègues et les acteurs du monde associatif de la commune. Maintenant que le projet existe, il faut bien entendu en parler, le confronter au regard et remarques des personnes à qui il se destine et avec qui il a été pensé.

Entre octobre et la fin de l’année, on organise plusieurs rencontres. Présenté sous des angles à chaque fois différents, le projet semble retenir l’attention, à commencer par l’idée du jardin, qui suscite un accueil plutôt enthousiaste. Des représentations des bibliothèques remontent. Des questions et interrogations fusent :

— A quoi ça sert une bibliothèque aujourd’hui ?

— Un bar ? Au milieu de la bibliothèque, vous êtes sûr ? 🙂

— Est-ce que ce sera ouvert le week-end ?

— Est-ce qu’on aura de la place pour s’asseoir ?

— Et la lumière, il faut penser à la lumière, c’est très important !

— Une bibliothèque, c’est un lieu de calme, comment va-t-on faire avec les enfants qui courent partout ?

— …

Ces retours sont très importants pour moi, ils permettent de guider l’avancée des réflexions. Bientôt, il faudra se pencher sur les problèmes techniques, comment faire tenir toutes ces idées et répondre à des problématiques contradictoires en proposant des espaces aussi adaptés que possible. Alors, la contribution des citoyens constituera un véritable argument pour garder à l’esprit jusqu’au bout du projet les besoins prioritaires et les envies qui accompagnent la médiathèque depuis l’origine…

#coucou bibliotheque 2.0 :)

Depuis quelques temps déjà, on préparait l’informatisation de la bibliothèque et la mise en route d’un nouvel outil de gestion qui va rendre de grands services, tant à l’équipe qu’à la population…

Cette étape importante dans la vie d’une bibliothèque n’est pas non plus la plus simple. Mais on a pu compter sur l’implication de toute l’équipe salariée et bénévole pour mettre en marche ce projet important dans l’évolution de la bibliothèque. Une formation de deux jours a donc rassemblé à la mairie une bonne partie de l’équipe, en présence de la société qui fournit le logiciel. Tout le monde a pu s’approprier l’outil, apprendre à réaliser des réservations, inscrire des usagers, etc… Aussi l’occasion de faire quelques petits apartés sur le métier de bibliothécaire en lui-même. On questionne telle ou telle situation d’accueil. Cela permet de consolider les liens entre tous et de partager un vrai moment de réflexion sur les usages à l bibliothèque.

Très bientôt, les usagers eux-mêmes vont pouvoir bénéficier de ce nouvel apport, car un site internet dédié à la bibliothèque sera en ligne à partir de janvier. A partir de là, les collections seront visibles en permanence, des réservations possibles et une mise à disposition de ressources numériques complétera l’offre documentaire dans les murs !

On a hâte de vous montrer tout ça…

IMG_20181129_095139.jpg

On parle de nous !

Depuis le printemps dernier, le projet des Sorinières fait l’objet d’un suivi en mode feuilleton de la part de l’association Mobilis. Cette association qui fédère l’ensemble des acteurs du livre en région (auteurs, libraires, éditeurs, bibliothécaires, médiateurs du livre, etc…) vient à notre rencontre une fois par trimestre pour tracer le fil de cette nouvelle bibliothèque en devenir, et ce, dès les prémices.

Claire Loup, autrice de la région, rédige ainsi régulièrement des articles, s’appuyant sur les témoignages des acteurs du projet et son propre ressenti.

Ce mois-ci, focus sur les concertations du printemps, en avant les post-it ! A suivre régulièrement sur www.mobilis-paysdelaloire.fr

https://www.mobilis-paysdelaloire.fr/magazine/actualites/re-naissance-bibliotheque-paroles-habitants-biblioremix-episode-2